Diego Ortiz Trattado de glosas / Traité des gloses

Format 21 x 29,7, 176 pages + partie séparée de viole 24 pages

35,00

Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Le Traité des gloses de Diego Ortiz, l’une des deux seules œuvres publiées par le compositeur de son vivant, l’autre consistant en un recueil de motets intitulé Musices liber primus, marque un moment important de l’histoire de la musique. À la suite des traités de Ganassi (1535 et 1543), celui d’Ortiz présente en détail la technique de la diminution qui comptera beaucoup dans le développement du langage instrumental. Sans doute pour lui assurer un auditoire plus vaste, tant en Espagne, sa terre natale, qu’à Naples, sa résidence professionnelle, que dans le reste de l’Italie, Ortiz édita son ouvrage en deux versions, l’une en espagnol, l’autre en italien. Ces deux rédactions se trouvent ici réunies, pourvues d’une traduction française en regard, d’une transcription soignée des exemples musicaux, d’une annexe proposant un matériel d’application, le tout muni d’une préface explicative.

Né à Tolède vers 1510, Diego Ortiz fut maître de chapelle de la cour royale espagnole de Naples. Admirateur et continuateur de Josquin des Prez, il compose de splendides polyphonies dont son recueil Musices liber primus nous fournit les plus beaux exemples. Avec son traité sur la diminution, publié en 1553, il compte parmi les premiers compositeurs qui mettent au point le langage instrumental à partir des modèles vocaux. Il meurt vraisemblablement à Naples après 1570.


The Trattado de Glosas (Treatise on ornamentation), one of the two works published by Diego Ortiz during his lifetime (the second is a collection of sacred polyphonic music entitled Musices liber primus), marked an important step in the history of music. After the two treatises of Ganassi (1535 and 1543), Ortiz’s one focuses on the ornamentation technique which will have many developments in the area of instrumental languages. To touch a large number of readers, as much as in Spain, his native country, than in Naples, his professional residence or in the rest of Italy, he wrote two versions of his treatise, the first one in Spanish, the second one in Italian. These two versions are both edited here, with a French translation in front and an accurate transcription of the all the music, with some material for practicing and the whole has an explicatory preface.

Born in Toledo around 1510, Diego Ortiz was maestro di capella of the Viceroy in Naples. As an admirer of Josquin Des Prez, he composed beautiful polyphonic pieces, as we can know from his published collection. With his treatise on ornamentation, edited in 1553, he appears as one of the first composers who are involved in the emergence of instrumental idioms, based on vocal models. He died in 1570, probably in Naples.

Informations complémentaires

Poids 662 g
Dimensions 18 × 11 × 1.5 cm

Avis

  1. Kernoa Patrig

    Belle et indispensable édition de cet ouvrage incontournable dont ne disposions que d’une édition ancienne. Plaisir de disposer à la fois d’un sérieux travail musicologique et d’un ouvrage pratique avec l’excellente idée de joindre un cahier séparé pour les parties de viole (vihuela). Nous noterons l’excellente qualité de la réalisation de “l’objet” livre, choix du papier etc.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.